Après 24 mois de pandémie, la 23ème édition du Marathon de la Basse-Meuse se tiendra à nouveau dans sa configuration « normale » et à sa date habituelle, le dimanche 8 mai. Un challenge d’ampleur pour Visé et sa région.

On garde la même recette

Tony GUARINO, Président-organisateur est aux anges : « 1100 participants sont déjà annoncés à l’heure actuelle. Nous sommes au même niveau que l’année dernière, à la même époque. » Même s’il déplore la difficulté grandissante à trouver des marathoniens en Belgique : plus de 30% des inscrits au marathon et au semi-marathon sont des non belges, venant essentiellement des Pays-Bas, d’Allemagne et de France. Avec les inscriptions de dernière minute, l’épreuve avoisine en général les 2000 participants.

Côté parcours, le Maasmarathon conserve ses 2 boucles transfrontalières de 21 km entre Visé et Maastricht, quasi identiques aux précédentes éditions. Un tracé plat qui se veut rapide. Les ravitaillements seront nombreux (tous les 2,5 km), les animations festives (tout au long du parcours) et une aire de récupération avec dégustation gratuite des produits du terroir accueillera les coureurs au terme de leur épreuve.

Une organisation titanesque

Le Marathon de la Basse-Meuse se targue d’être le plus sécurisé, grâce à un partenariat inédit avec les médecins, infirmiers et secouristes du groupe CHC. Donner vie à un événement de cet ampleur chaque année requiert une organisation solide et minutieuse. C’est sur ce point que Julien WOOLF, Échevin des Sports et de la Jeunesse, tient à insister : « Ce sont 300 travailleurs de l’ombre qui assurent cet événement. Bravo à eux pour cette performance ! Le Marathon contribue à la notoriété des villes de Visé et des communes traversées. Des milliers de personnes viennent à cette occasion prendre un verre à Visé ou manger dans ses restaurants. Si tout ça peut avoir lieu, c’est grâce aux 300 personnes qui participent à l’organisation de l’événement, dont de nombreux bénévoles. Et le Service des Sports est sur tous les fronts. Je tiens vraiment à les mettre en lumière. »

Festivités tout le week-end

Les festivités débuteront vendredi avec le « Tour de chauffe », une soirée organisée par la Table Ronde dans le chapiteau dressé sur la grand place. Samedi, après les dernières inscriptions et le retrait des dossards, c’est le Kiwanis qui prendra le relais avec sa « pasta party ». Et dimanche sera le point d’orgue du week-end.

Le top départ sera donné dès 9H30 pour le marathon, le semi-marathon et le marathon-relais à 4. S’enchaîneront ensuite sur la matinée d’autres courses (5 et 9,1 km), ainsi que les épreuves pour enfants (300m et 1000m).

Une journée qui se veut ouverte à toutes et à tous : « Nous avons la volonté de faire la promotion du sport de masse et pas de l’élitisme », explique Tony GUARINO. « Notre but est avant tout que les gens viennent chez nous pour faire du sport… c’est excellent pour la santé ! »

La Bourgmestre Viviane DESSART a d’ailleurs confirmé la pérennité de l’événement pour les prochaines années : « Nous allons resigner pour 3 ans. Et j’espère plus encore ! »

E.H.