Chaque mois une petite explication sur la constitution et le fonctionnement d’une commune (2). 

Villes et communes 

Pourquoi Visé est-elle une ville, ainsi que ses voisines comme Liège, Maastricht et même Herstal et Ans maintenant, alors que d’autres communes, comme Bassenge, Oupeye, Dalhem ou Blegny sont simplement des communes. 

Historiquement, la qualité de ville est liée aux privilèges féodaux. Les campagnes dépendent directement du noble local alors que certaines villes bourgeoises s’émancipent en obtenant une charte du prince. Visé est ainsi une des 23 bonnes villes de la Principauté de Liège, avec par exemple Huy, Dinant ou Waremme. Par l’octroi du titre de ville, les Visétois pouvaient envoyer des représentants aux tiers état à Liège, pouvaient entourer leur ville de remparts et les faire garder par leurs milices arbalétrières et arquebusières, pouvaient ériger un perron, avaient leurs propres élus et un hôtel de Ville. Visé a donc la qualité de ville depuis des siècles, tout comme Liège ou Bilzen. 

Mais des communes sont devenues villes par des décisions administratives récentes. Pour des raisons de population de certaines communes, le législateur octroie souverainement le titre de ville. En 1999, Seraing a obtenu ce titre. En 2009, Herstal obtenait cette faveur. En 2018, Spa a bénéficié de cette appellation. Et par un décret tout frais du 21 novembre 2021, Ans a reçu ce titre honorifique. 

Car c’est purement honorifique. Visé est ville depuis des siècles, mais n’a pas plus de droit à des financements ou à des avantages que les communes voisines. On peut juste mettre le terme de Ville plutôt que celui de Commune sur le courrier et les indications municipales.