Racynes est une association qui fait du bien.

Quand le cercle social ou familial n’est plus un refuge, c’est là que les jeunes de la région viennent souffler, trouver du réconfort, de la compréhension, et tracer leur voie.

Lieu de vie et de remise en route

Située à Haccourt, Racynes est née en 2005 : c’est l’ASBL Cynorhodon qui en a eu l’idée, elle qui dispense des formations pour adultes en maraîchage et agriculture bio. C’est un besoin qui a fait germer cette idée : celui d’accompagner encore davantage les personnes en amont de leur réinsertion professionnelle. C’est aujourd’hui une ancienne exploitation agricole de 2 hectares qui sert de terreau pour semer ces graines d’espoir. « Nous avons d’abord créé un potager collectif pour les personnes qui trébuchaient dans la vie, puis un bar à soupes en 2008 », se souvient Alexandre CARLIER, directeur de l’ASBL. 

Aujourd’hui, Racynes compte 21 employés et une vingtaine de bénévoles. Et le panel de ses activités s’est considérablement étendu : potager, ferme refuge pour animaux en péril, activités pour adultes autour de cet univers, formations à la Citoyenneté, épicerie sociale, école de devoirs, formations pour les jeunes en dérochage scolaire,… Un lieu de vie multifacettes. Et une vraie bouée de sauvetage pour certains. 

Un grand cercle régional d’entraide

Le cœur d’activité de l’ASBL Racynes, c’est véritablement le travail de la terre. Et toutes les valeurs d’entraide et de respect qu’il peut véhiculer et inculquer. « De plus en plus de gens ont besoin de se reconnecter à la nature. Et nous cherchons la mixité des publics », souligne Alexandre CARLIER. Outre le potager collectif mis sur pied sur près de 1000 m2 à Hermalle, Racynes promeut une initiative d’agriculture sociale, en partenariat avec une quinzaine d’agriculteurs de la région qui accueillent les bénéficiaires de l’ASBL pour des activités de maraîchage et de travail léger. Une collaboration donnant-donnant qui fonctionne depuis près de 5 ans.

Se réfugier pour mieux rebondir

Racynes est également une véritable bulle d’oxygène pour de nombreux jeunes en perte de repères : « Nous avons d’abord aménagé 6 appartements dans les anciennes étables et la laiterie. Tout a été conçu en ossature bois, car nous travaillons dans le respect des concepts de l’écoconstruction », explique Alexandre CARLIER. « Nous y accueillons des jeunes de 17 à 30 ans. Nous avons ensuite ajouté 4 chambres en guise de logement d’urgence, et une tiny house pour accueillir les jeunes de 15-16 ans en grande difficulté, à la journée ou pour quelques semaines. » 

Restaurant social et local

Chez Racynes, le lien social est primordial. Et il passe avant tout par l’accueil : une oreille attentive, un bon café, un repas sain et réconfortant… Le bar à soupes initié en 2008 a aussi donné naissance à un restaurant social. Pâtes carbonara chicons-lardons, poivrons farcis et riz, boulettes sauce miel-moutarde et légumes du potager,… Pour 2€, chacun peut y déguster un potage et bon plat revigorant, dans une atmosphère chaleureuse et bienveillante. Et ceux qui ont davantage les moyens sont invités à verser 4€, afin d’offrir un repas à une autre personne. Les plats sont cuisinés avec les légumes du potager et grâce aux dons d’invendus effectués par divers grands magasins, épiceries, traiteurs et boulangers de la région : « Nous y accueillons 70 personnes, 3 jours par semaine. Nous constatons une demande grandissante pour l’aide alimentaire, que ce soit via l’épicerie sociale ou le restaurant. Nous augmentons le nombre de bénéficiaires chaque année », conclut Alexandre CARLIER. 

E.H.

Pour en savoir plus : www.racynes.be & Facebook « Racynes »
Restaurant social les lundi, mardi et jeudi (réservation au 0492/28.59.47