Annulé en 2020, le Marathon de la Meuse attendait des jours meilleurs pour faire son grand retour. Il aura donc lieu le dimanche 19 septembre, dans sa configuration normale et plus que jamais festive. Il compte déjà plus de 1100 inscrit(e)s.

Bien plus qu’un marathon

« Depuis mai 2020, nous sommes allés d’annulations en reports. Pour des raisons sanitaires, pour respecter les coureurs et le personnel soignant,… Nous espérions recommencer dans des conditions normales, et ce sera le cas ce 19 septembre ! », a annoncé dans un sourire Tony Guarino, Président du comité organisateur, lors de la conférence de presse au Hall Omnisports de Visé ce 31 août.

Le week-end sera bien chargé : le samedi, outre les inscriptions de dernière minute, Visé accueillera une conférence de Jean-Marc RIGAUX, marathonien-écrivain qui viendra présenter son thriller « Kipjiru 42…195 », dont l’intrigue se déroule dans le milieu du marathon professionnel. Le soir, ce sera « pasta party » de 18H à 20H, organisée par le Kiwanis.

Dimanche sera bien entendu « grosse journée ». Le top départ sera donné dès 9H30 pour le marathon, le semi-marathon et le marathon-relais à 4. S’enchaîneront ensuite sur la matinée d’autres courses (5 et 9,1 km), ainsi que les épreuves pour enfants (300m et 1000m).

Déjà plus de 1100 inscrits

Côté parcours, le Maasmarathon conserve ses 2 boucles transfrontalières de 21 km entre Visé et Maastricht. Les ravitaillements seront nombreux (tous les 2,5 km) et les animations festives (la musique live sera présente tout au long de la course). 

Les organisateurs sont fiers de l’annoncer : le Marathon de la Meuse est le marathon le plus sécurisé médicalement, grâce à un partenariat inédit avec le groupe CHC. Le dispositif est optimal, avec pas moins de 3 médecins urgentistes sur le parcours, 11 infirmier(ère)s, des secouristes, … 

Tous les ingrédients sont réunis pour accueillir les participants dans des conditions optimales. Et les pré-inscriptions cartonnent : « Nous sommes à plus de 500 inscrits sur le marathon. Et encore plus sur le semi. Donc déjà plus de 1100 au total. Avec les autres courses et les inscriptions de dernière minute, on espère dépasser les 2000, ce qui serait formidable ! », confie Tony Guarino.

Des meneurs d’allure

Faut-il le rappeler : le marathon est une course d’endurance, donc de rythme et de régularité, où il est souvent difficile de tenir une allure régulière.

À ceux qui se fixent un temps précis pour le boucler, le Maasmarathon offre la possibilité de se caler dans la foulée de coureurs confirmés : ces « lièvres » seront repérables et visibles de loin grâce à un ballon de couleur. Chacun aura pour mission de boucler les 42,195 km en un temps défini (allant de 3H15 à 4H30).

En guise de soutien psychologique, les vélos-accompagnateurs seront également admis à partir de la deuxième boucle (uniquement pour les coureurs visant un chrono supérieur à 3 heures).

Tenté(e) par le challenge ? Ne tardez pas à vous inscrire : les places partent vite. Et, pour des raisons à présent bien connues, les organisateurs espèrent éviter la cohue le jour de la course.

E.H.