C’est avec un hôte d’envergure que la salle des Tréteaux avait clôturé sa saison 2020-2021. C’est en effet sous les applaudissements pour Francis Huster, venu présenter son spectacle-hommage à Molière, que la salle avait fermé ses portes pour l’été.

L’équipe des Tréteaux se dit prête pour la saison 2021-2022, qu’elle espère mener à bien sans annulations ni reports, cette fois. Le calendrier affiche son soutien au secteur culturel et assume sans détours sa belgitude.

Saule, Suarez, Karine Clercq, …

Les Bassi-mosans (et plus) pourront ainsi applaudir le chanteur Saule le 20 octobre ou encore le groupe Suarez le 5 février. Les artistes locaux seront aussi mis à l’honneur, comme le O Juliette trio (fidèle de l’Abel Braham Jazz festival), le Jean-Philippe Collard-Neven trio, le guitariste Onofrio Palumbo ou encore la comédienne. Et la chanteuse Karine Clercq fera aussi un détour par Visé. Sans oublier plusieurs talents (professeurs et anciens) de l’Académie César Franck.

« Il y a vraiment une belle collaboration : je remercie les Visétois qui s’associent pour le développement culturel de Visé et la mise en valeur de nos richesses, notamment via l’académie. Cela donne une plus-value à la programmation et va dans le sens de la ‘culture pour tous’ que nous souhaitons », se réjouit la bourgmestre Viviane Dessart. 

Du théâtre aussi

Si la musique promet d’être bien représentée, le théâtre sera un peu moins présent cette année. Mathieu Ulrici, Échevin de la Culture, explique : « Une partie des spectacles proposés cette saison aurait dû être jouée l’année passée. Il manque quelques pièces de théâtre, mais c’est dû au Covid. Nous y mettrons particulièrement l’accent pour la saison prochaine. »

On retrouvera tout de même sur les planches visétoises Jean-Claude Drouot (alias Thierry La Fronde, devenu médecin légiste pour la série ‘Capitaine Marleau’), dans ‘L’art d’être grand-père’ (Victor Hugo), les Baladins du Miroir (sous leur chapiteau délocalisé au quai des fermettes), ou encore deux compagnies théâtrales visétoises : les Emoisrires (pour « Le Vison voyageur » de Ray Cooney et « Numéro complémentaire » de Jean-Marie Chevret) et Les Tréteaux de Viosaz (pour « Petit théâtre sans importance », de Gildas Bourdet).

Festivals et solidarité pour les sinistrés

La salle abritera également plusieurs festivals de musique classique (« Festival de Musique de Visé », mis sur pied par le passionné Mickaël Grailet), de blues (« Blue Moon Festival »), de théâtre wallon (« Festival Marcelle Martin »), et la traditionnelle « JP Devox Birthday Party », qui fait la part belle au rock, dans tous ses états. 

Le guitariste et batteur visétois a d’ailleurs activé son large carnet d’adresses pour monter, en très peu de temps, le « Rock Against Water Festival », en faveur des sinistrés des inondations du mois de juillet. « La salle m’a été prêtée gracieusement par la Ville de Visé du lundi 20 au mercredi 22 septembre. Et tous les bénéfices seront intégralement reversés à une association présente sur le terrain », explique-t-il. 

Une programmation éclectique et variée, pour une salle magnifique où l’on espère voir encore davantage de têtes d’affiches prestigieuses dans les années à venir. Pour cette reprise en douceur, la jauge sera limitée (dans un premier temps) à 200 personnes (la salle pouvant en accueillir 300 en configuration normale).

Retrouvez la programmation complète sur  www.les-treteaux.be

E.H.