L’URSL Visé n’a pas manqué ses grands débuts en Division 2 amateurs.

Le club bassi-mosan, dont la qualification éventuelle pour le tour final est considérée comme la cerise sur le gâteau, peut d’ailleurs toujours réaliser cet exploit.

En effet, les Oies parviennent à tenir la cadence des équipes de tête, à l’exception de La Louvière-Centre qui a pris le large. « Engranger une trentaine de points sur quinze matches, c’est très positif. L’objectif est de conserver la même carburation lors du deuxième tour afin de confirmer ces bons résultats. Outre cet excellent bilan comptable, je suis satisfait de la profondeur de banc de mon noyau. Les jeunes ainsi que les différents renforts sont parvenus à s’intégrer au groupe. Cette première partie de saison est une réussite. En espérant que ça continue », commente Stéphane Huet, l’entraîneur local.

Ce dimanche à partir de 14h30, les Visétois reçoivent la RAAL avec un esprit de revanche. En effet, lors de la première journée de championnat, les Oies avaient bu le calice jusqu’à la lie en déplacement à La Louvière (4-0). « Après la défaite concédée à Hamoir, l’objectif était simple. Nous voulions nous refaire une santé à domicile. En effet, deux rendez-vous s’offraient à nous : la semaine dernière face à Durbuy et ce week-end contre les Loups. Ces derniers retrouvent du poil de la bête après avoir connu quelques difficultés en D2 amateurs. Certains diront ainsi que ce n’est pas le bon moment pour les affronter. Mais nous avons su nous adapter à la série et nous sommes prêts », ajoute le T1 bassi-mosan.

C’est donc déjà le deuxième tour qui débute en Division 2 amateurs. Cela signifie concrètement que la moitié de saison est déjà atteinte. Et quelque chose nous dit que la suite s’annonce à nouveau intéressante à plus d’un titre. « Nous voulons confirmer ce bon début de saison en proposant à nouveau des performances de haut niveau. L’objectif du club est de rejoindre la Division 1 amateurs endéans deux ans. Si nous parvenions déjà à accrocher le tour final, cela signifierait que quelques réadaptations pourraient suffire en vue du prochain exercice. De surcroît, cela nous permettrait d’engranger, dès cette année, une bonne dose de confiance et d’expérience. Comme l’appétit vient toujours en mangeant, nous espérons d’ailleurs décrocher notre qualification pour le tour final dès cette saison », conclut Stéphane Huet.


Yannick Goebbels