Portait de ces 7 élus désormais incontournables.

Ca y est ! Depuis mercredi, Visé a son collège échevinal. Outre la future bourgmestre Viviane Dessart, ce sont 3 élus MR et 3 élus PS qui se partageront les responsabilités pour les 6 années à venir. Qui sont-ils et quelles sont leurs attributions ?

Viviane DESSART (MR)
Bourgmestre, Etat-civil, jumelage, communication et citoyenneté

1577 voix. C’est le score sans équivoque qu’a réalisé la future bourgmestre le 14 octobre et qui lui permet d’enfin accéder au poste qu’elle briguait depuis de nombreuses années. Avec une promesse majeure : miser sur le terrain et la proximité. A 66 ans et avec 20 ans d’expérience politique, elle succède donc à Marcel Neven au terme de 30 ans de mayorat. A 75 ans, l’emblématique bourgmestre ne rempilera finalement pas à un poste scabinal : il officiera à la direction du Centre culturel (afin d’inaugurer en janvier la nouvelle salle des Tréteaux rénovée) et en tant que conseiller communal.

Francis THEUNISSEN (PS)
Travaux, patrimoine communal, entretien, plantations, voieries et logement

Après 40 ans de service en tant que pompier et 24 ans de présence au conseil communal, le Cherattois de 61 ans accède au poste de Premier Echevin avec 1069 voix de préférence. Ses motivations premières sont la transparence, la bonne gouvernance et la mise en valeur des richesses des villages de l’entité, avec la réhabilitation du charbonnage du Hasard comme mission emblématique.

Xavier MALMENDIER (MR)
Aménagement du territoire, urbanisme, environnement et grands travaux

Devenu le « bras droit » de Viviane Dessart suite aux tumultueuses élections interne du MR, Xavier Malmendier, juriste de 48 ans, a récolté 844 voix de préférence et conserve un échevinat pour cette législature. Successivement échevin de la Culture, des Finances et des Sports, il connaît bien les arcanes du pouvoir communal. C’est à lui que Luc Lejeune confiera les dossiers sensibles qui pourraient resurgir au cours des 6 années à venir, le projet de la nouvelle place Reine Astrid en tête, sans oublier le suivi du dossier des dépôts malodorants de la sprl Yves MAES (ex-SAREC) en bord de Meuse.

Ernur COLAK (PS)
Développement économique, tourisme et commerce

Avec 522 voix de préférence (ex-aequo avec Gil Simon), celui qui fut le premier conseiller communal d’origine turque élu à Visé en 2000, s’installe aujourd’hui sur un siège d’échevin. Ce fils de mineur, ingénieur en construction et titulaire d’un master en science de gestion à HEC, travaille depuis de nombreuses années à la région wallonne, après avoir fait un passage au cabinet du Ministre Marcourt en tant qu’expert. Ses priorités sont le développement d’une meilleure mobilité dans le centre-ville (maintien du parking gratuit, encouragement de la mobilité douce), l’environnement (avec la mise en avant des circuits-courts) et l’amélioration du cadre de vie. Associer le tourisme au commerce au sein du même échevinat sera probablement l’occasion de synergies intéressantes.

Mathieu ULRICI (MR)
Culture et enseignement

Celui qui soufflera sa 67ème bougie en janvier prochain est l’aîné de ce nouveau collège communal, grâce à ses 342 voix de préférence. Notaire à Argenteau depuis 35 ans, il a mis en avant durant sa campagne ses talents de médiateur et de conciliateur. Nul doute que la nouvelle majorité MR-PS en aura bien besoin dans certains dossiers.

Julien WOOLF (MR)
Sports et jeunesse

Né en 1984, c’est assez naturellement que le cadet du futur Collège s’est vu attribuer les préorgatives du sport et de la jeunesse. Celui qui se proclame « Visétois des deux rives » (il a commencé sa scolarité à Devant-le-Pont et habite aujourd’hui à Richelle), diplômé de HEC, semble avoir de l’énergie à revendre. Consultant indépendant dans le secteur du commerce international, polyglotte (il maîtrise 5 langues) et adepte du running, il souhaite « apporter du sang neuf et dynamiser le libéralisme visétois » durant le mandat que lui ont confié 305 électeurs.

Nadine LACH (PS)
CPAS, vie sociale et finances

Employée de la FGTB au service chômage, cette comptable de formation est domiciliée à Lanaye depuis plus de 30 ans. Conseillère communale depuis 2 ans et conseillère CPAS depuis 6 ans, elle est également présidente de l’Agence locale pour l’emploi de Visé. Ses 390 voix de préférence lui donnent aujourd’hui accès à un poste-clé au niveau communal, dans un domaine où elle concentre une solide expérience.

La passation de pouvoir sera officialisée lors du prochain conseil communal, le lundi 3 décembre.

E.P.