20 jours. C’est le temps qu’il aura fallu au premier train en provenance directe de 义乌市(Yiwu), ville de l’est de la Chine, dans la province du Zheijang, pour arriver au trilogiport d’Hermalle. Trois semaines d’un périple de 12 000 kilomètres à travers 7 pays pour acheminer son impressionnante caravane remplie de marchandises. Une connexion qui scelle l’ouverture du trilogiport au réseau ferroviaire mondial.

41 conteneurs de marchandises chinoises

www.mahaux.com

Ce sont pas moins de 41 conteneurs qui ont « foulé » le rail liégeois ce 8 décembre dernier. A leur bord, des tonnes de marchandises diverses (textile, e-commerce, pièces détachées, hi-fi, …) à destination de plusieurs pays européens (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni). Le Port autonome de Liège consacre ainsi ses liens économiques avec la Chine, plaçant l’intermodalité (eau-rail-route) au centre de son offre.

Pour assurer la liaison Yiwu – Liège Trilogiport, un accord a été signé avec, entre autres, le plus grand opérateur de fret ferroviaire en Europe : DB Cargo. Outre la création d’emploi espérée, le but affiché est de de limiter l’impact environnemental du transport de marchandises et de réduire le nombre de camions sur la route. L’objectif est aussi de remplir les trains dans le sens inverse, afin d’assurer la rentabilité de ces trafics.

Des voies abandonnés reprennent vie

Près de 2 millions d’euros ont été investis par le Port autonome de Liège et la Région wallonne pour aménager l’accès ferroviaire jusqu’au terminal à conteneurs (remise en état complète du pont ferroviaire situé au-dessus du canal de jonction entre la Meuse et le canal Albert, réhabilitation d’une voie ferrée sur le site de Chertal et de la voie principale Monsin – Chertal, et renouvellement complet de la voie ferrée entre le pont de Wandre et l’entrée de Chertal). Le trilogiport peut désormais accueillir des trains de marchandises de 600 mètres de long et traiter leur contenu sur les deux quais de 320 mètres aménagés cette année. 

Trilogiport : toujours plus grand

www.mahaux.com

Depuis le lancement du trilogiport en 2016, ce sont pas moins de 122.600 m² de halls logistiques qui ont été construits. Ils sont gérés au quotidien par DPW Liege Container, le groupe Jost et la société Weerts Supply Chain (WSC). Cette dernière finaliser d’ailleurs deux nouveaux entrepôts de logistique, de 88 000 m² au total (dont 20 000 m² de stockage frigorifique). Et l’autre acteur logistique majeur, Jost Group, prévoit déjà la construction d’un hall de 30.000 m² en 2021.


Des chiffres impressionnants. Et si Liège (et a fortiori la Basse-Meuse) devenait une plate-forme logistique incontournable en Europe pour l’acheminement des marchandises en Belgique et dans les pays voisins ? 

E.H.