MARATHON  DE LA BASSE MEUSE  2017

Pour la 19ème fois le dimanche 14 mai se déroulera le marathon de la Basse-Meuse.

Rappelons d’abord pourquoi le marathon se déroule à Visé (en passant par les communes d’Oupeye, Maastricht, Eijsden et Fourons).  En 1998, devait se courir un marathon à Liège.

Quelques semaines avant la date prévue, le Bourgmestre retirait son autorisation.

Catastrophe pour les organisateurs. Très vite quelques Visétois que je soutenais ont décidé de prendre la relève. Aussitôt dit, aussitôt fait (pas tout à fait il y eut un trou d’un an parce qu’un marathon demande une longue préparation).

Il faut rendre hommage à Toni Guarino et ses nombreux collaborateurs : véritables chevilles ouvrières et tête pensante de l’opération. Ils ont contribué à la réputation de Visé : « Ville Sportive » si chère à Pierrot Brouha.

Rappelons que quasi simultanément se déroulent un marathon, un semi-marathon (21km), un 9,1 km, un 5 km et pour les plus jeunes un 300 m et même un 100 m.

Innovation cette année : un marathon par équipe de 2.

Soulignons encore l’efficace collaboration du CHC via la clinique de Hermalle.

Toute dernière remarque (les cours de grec et d’histoire ne sont plus aussi présents que naguère). La bataille de Marathon eut lieu en 490 avant Jésus Christ.

Marathon se trouve à 42 km d’Athènes et un soldat fut chargé d’aller annoncer aux autorités (en courant bien entendu) la victoire d’Athènes contre l’envahisseur perse.

Si la bataille ne s’était pas terminée par une victoire grecque (c’était la première guerre médique)on peut facilement imaginer que l’avenir de toute la civilisation occidentale et donc du monde eût été totalement différente.

Le vainqueur de cette bataille s’appelait Militiade et il défit donc l’armée du roi de Perse Darius.

Signalons encore que si le marathon doit se courir sur 42 km 195 mètres, c’est tout simplement parce que le premier marathon olympique couru en 1948 avait exactement cette longueur.

Marcel NEVEN

Bourgmestre