30

Avr 2021

SOUVENIR

L’AMICALE LIXHOISE DES ANCIENS COMBATTANTS ET PRISONNIERS DE GUERRES SE SOUVIENT

En juillet 1944, les troupes soviétiques furent les premières à découvrir un important camp d’extermination, celui de Majdanek en Pologne. Dès janvier 1945, elles libèrent les camps d’Auschwitz, de Gross-Rosen également en Pologne et celui de Ravensbrük en Allemagne du Nord.

Durant tout le mois d’avril 1945, les troupes américaines libérèrent les camps de concentrations et/ou d’exterminations de Buchenwald, de Dachau, de Mauthausen, de Dora-Mittelbau,… et bien d’autres. Les troupes britanniques quant à elles, libérèrent les camps de Neuengamme et de Bergen-Belsen en Allemagne du Nord. 

Lors du procès de Nuremberg (20/11/45 au 01/10/46), afin d’apporter les preuves des atrocités commises dans ces lieux par les nazis, deux films réalisés dans ces camps de concentration furent projetés. Dans son discours d’ouverture du procès,  Robert Jackson, Procureur en chef pour les Etats-Unis, dira :« Si je vous rapportais ces horreurs avec mes seuls propres mots, vous trouveriez qu’on ne peut me croire. ». En avril 1995, cinquantième anniversaire de la libération des camps par les forces alliées, l’Amicale Lixhoise des Anciens Combattants et Prisonniers des Guerres 14-18 et 40-45 avec l’aide de la Ville de Visé, planta un Erable sycomore pourpre à l’entrée de Lixhe. Trois ans plus tard, une stèle fut érigée à son pied, rappelant aux passants et aux générations futures, la raison de la présence de cet arbre du souvenir. Chaque mois d’avril, l’amicale y dépose une gerbe en hommage aux victimes et aux rares rescapés de ces camps de la mort.

Pour le Comité de l’Amicale,
Le Président, Nicolas Ronday