UNE AMBITION NATIONALE ASSUMÉE

Visé, ville sportive ? Encore plus que jamais. Dès l’été prochain, une école de padel s’installera en lieu et place de l’ancien chalet du tennis, ravagé par les flammes en décembre 2017. La coopérative Goose Padel accueillera les jeunes (et les moins jeunes) désireux de s’initier à ce sport dérivé du tennis sur 5 terrains, dont 4 couverts.

La plus grosse infrastructure  de Wallonie

Julien WOOLF, échevin visétois des Sports et de la Jeunesse, est emballé : « Le padel est un sport en plein essor ! C’est ce type de discipline que nous souhaitons promouvoir auprès de la jeunesse. Le projet se déroulera en deux phases, avec l’aménagement des 3 premiers terrains, dont 2 couverts, d’ici l’été. Puis encore 2 autres terrains couverts en 2022. Nous aurons à terme l’infrastructure padel la plus développée de Wallonie ».

Mélange de squash et de tennis, le padel est né au Mexique. Il se joue à 2 contre 2 sur un court ceinturé de vitres et de grillages. En Espagne, pays par lequel il a pénétré en Europe, le padel est devenu si populaire que son nombre d’affiliés a fini par dépasser celui du tennis.

Investissement 100% privé

Trois Visétois sont à l’origine de ce projet ambitieux : Patrick DEBRUCHE, Arnaud HANDZEL et Robin VAN GELDER. Déjà impliqué dans les tennis club de Visé et de Cheratte, le trio a proposé un partenariat public-privé aux instances communales : en échange d’un bail emphytéotique de 27 ans, Goose Padel s’engage à réaliser l’investissement de 500 000€ nécessaire au lancement des activités. Et assurera la gestion quotidienne du club. « C’est un investissement quasi nul de la part de la Ville. Et nous voulions éviter que l’ancien chalet du tennis se transforme en chancre. Après 27 ans, les installations reviendront à la Ville », précise Julien WOOLF. « Les 3 premiers terrains de padel devraient être terminés cet été, avant le début des travaux du tennis fixés à mi-septembre, sous réserve que la procédure d’adjudication le permette ». Le mois de juin est ainsi avancé pour le premier match. 

Un crack national pour coach

Outre les initiations, stages et cours particuliers, l’école de padel souhaite accueillir des tournois. Une ambition impossible jusque là avec l’unique terrain que comptait la cité mosane. Goose Padel ambitionne de devenir un acteur incontournable d’une discipline de plus en plus populaire (+25% de nouveaux membres chaque année, avec 2682 affiliés belges en 2019). C’est Maxime PETITJEAN, visétois qui évolue en équipe belge, qui dirigera cette nouvelle école sportive. Et Visé ambitionne d’accueillir les interclubs dès le mois de septembre. 

Un agenda chargé pour les prochains mois !

E.H.