Suite à une directive de la RW interdisant l’utilisation de produit « phyto » dans les espaces publics, nous devons nous adapter à un nouveau mode d’entretien de nos cimetières.

Il est en effet impossible pour nous d’imaginer un désherbage général mécanique ou à la main au vu des +/-20.000m2 d’allées et de petits espaces de nos cimetières.

La RW préconise quant à elle une végétalisation de ces espaces de recueillement.

Les cimetières seront verdurisés et les allées seront progressivement recouvertes d’un tapis herbeux à croissance lente.

Afin de mener à bien cette évolution, nous avons en guise de test verdurisé le cimetière de Mons-Bombaye à l’aide d’une première technique.

Une autre technique a été adoptée pour l’ensemencement des cimetières du Devant-le -Pont, des vieux cimetières de Richelle, Lixhe ainsi que pour l’extension de Lorette.

Ces nouvelles techniques ne nous satisfont pas encore pleinement, c’est pourquoi une concertation a été établie avec la R.W. et d’autres communes afin de croiser nos expériences et trouver les solutions innovantes pour obtenir ainsi le meilleur résultat.

Il faut se rendre compte que cette évolution est entièrement justifiée pour la santé écologique de notre planète. 

Cette transition est en cours de réalisation de manière adaptée à la morphologie de chaque endroit (pentes, état du sol, …).

Si pour certains, cette phase peut apparaître comme un manque d’entretien ou un laissez-aller, qu’ils se détrompent, le personnel donne tout ce qu’il peut avec les moyens autorisés mis à leurs dispositions afin d’adapter leur nouvelle façon de travailler aux nouvelles normes. 

Durant la dernière période estivale perturbée par le COVID 19, notre personnel a pu compter sur des renforts estudiantins qui, malgré les fortes chaleurs, ont accompli un travail remarquable pour maintenir nos cimetières propres ; nous tenons à les remercier.

Il faut aussi rappeler que l’entretien des concessions privées est de la responsabilité des familles et que ces dernières jouent un rôle prépondérant quant à l’aspect convivial qui doit se dégager de nos cimetières.

Nous espérons, qu’avec la bonne volonté de chacun, cette mutation progressive et écologique nous apportera satisfaction dans les années à venir.

Le personnel communal, en tout cas, s’efforcera d’y contribuer et je l’en remercie. 

Francis THEUNISSEN,
1er Echevin

Viviane DESSART,
Bourgmestre