La piscine de Visé a aussi fait sa rentrée ! Pour accueillir (et contenter) aussi bien les groupes scolaires que les nageurs sportifs, il a fallu être créatif ! Hors de question de jouer des coudes dans le bassin, l’échevin des Sports Julien WOOLF veut que chacun puisse y trouver son compte. Et ça semble fonctionner.

Un flot d’adaptations

Hors de l’eau, plusieurs règles sont déjà en application depuis la réouverture : une cabine attribuée à chaque visiteur (la même avant et après sa séance de nage). Dans l’eau, le pouvoir fédéral préconise en quelque sorte les mêmes règles que dans les magasins : un nageur par 10 m² et un sens giratoire. Et bien sûr, le hammam est fermé. Mais pour le reste ? « Dans le doute, nous avons préféré prendre des mesures fortes », explique Julien WOOLF. « Nous avons retiré tous les tapis aux abords de la piscine et toutes les planches de nage. En configuration loisirs, la piscine accueille en ce moment 50 personnes maximum ».

Le taux de chlore de l’eau continue à être controlé tous les mois et il n’a pas dû être augmenté. Ce sont les abords qui font l’objet de toutes les attentions : « Les plages sont traitées deux fois par jour avec un fongicide et un désinfectant, tout comme les cabines et les toilettes », précise Amaury PHILIPPART, gestionnaire de la piscine. « Nous avons aussi condamné une douche sur deux et nous veillons plus intensivement à ce que chacun prenne bien une douche au savon avant de gagner le bassin ».

Et depuis la rentrée ?

Avec la rentrée scolaire, les demandes et besoins ont évolué. Même si certaines écoles sont encore frileuses, les classes font leur retour dans le bassin et il faut donc organiser le planning en fonction. « Pour les écoles, nous mettons en place 2 grands couloirs au lieu de 5 et chaque école reste dans son couloir. Et une désinfection a lieu après chaque session scolaire », précise l’Echevin. Et des créneaux d’utilisation dédiés ont été mis en place pour les nageurs sportifs : « Ils sont dans des conditions optimales, puisqu’ils ne sont que 4 par couloir, avec jusqu’à 5 couloirs au total. Nous accueillons alors à ces heures-là un maximum de 20 nageurs, sur réservation préalable par téléphone ».

Une baisse de fréquentation que l’ASBL Piscine de Visé peut encaisser grâce aux 400 000€ de subside annuel alloués chaque année par la Ville pour couvrir ses frais de fonctionnement et de personnel.

Piscine bientôt fermée

Bonne nouvelle pour les enfants : le toboggan vient de rouvrir ! Mais il faudra se hâter d’en profiter car une fermeture des infrastructures est programmée pour janvier prochain, pour une durée encore indéterminée selon Julien WOOLF : « Nous allons procéder à une grande rénovation de la piscine, qu’on peut même plutôt qualifier de transformation. La fermeture est prévue pour un an minimum : le timing exact dépendra de la stabilité du bassin. Les Visétois auront vraiment une nouvelle piscine ! Nous allons séparer correctement la zone humide de la zone sèche, prévoir un accès PMR avec ascenseur, agrandir la cafétaria et l’accueil, rénover le toboggan, améliorer le solarium extérieur,… et ajouter de nouveaux services, comme un espace détente, avec sauna, hammam et  douche suédoise ». Un sérieux lifting, donc, pour un budget d’un peu plus de 3 millions d’euros TVAC. Et on réfléchit déjà à la meilleure façon d’utiliser ce nouvel outil, comme Amaury PHILIPPART le confie : « Nous  voulons organiser à nouveau le beach volley, des randonnées à pied ou en VTT au départ de la piscine, des cours d’aquatraining,… Les idées fusent ! ».

Une saison 2022 qui s’annonce donc a priori riche et festive. Pour Julien WOOLF, « le but est de proposer une offre plus globale autour de ce service public ».

E.P.