La nouvelle phase de l’épidémie de Coronavirus que nous traversons risque d’être rude pour les commerces et l’HoReCa. 

Désormais, pour pouvoir vous attabler dans un café ou un restaurant, il vous faudra laisser vos coordonnées à votre hôte. Le but ? Pouvoir vous recontacter si l’un de vos voisins ou un membre du personnel présent ce jour-là s’avérait positif au virus, afin de vous permettre de prendre toutes les mesures et précautions nécessaires à votre tour.

Simplifier la vie des restaurateurs

Pour donner un coup de pouce logistique aux établissements visétois, le graphiste Philippe BUDIN (StudioCreating) a eu l’idée de concevoir des cartes de visites, à compléter par chacun à la maison avec ses coordonnées et à glisser ensuite dans sa poche ou son portefeuille. 

Lors de son arrivée au restaurant ou à la terrasse d’un café, le client n’a plus alors qu’à déposer sa « carte de visite » dans l’urne prévue à cet effet. Une idée simple, rapide et efficace qui a immédiatement plu aux autorités communales : l’Agence de Développement Local (ADL) et l’association du Commerce Visétois ont débloqué un budget pour l’impression des 30 000 premières cartes. 

On les retrouvere ainsi gratuitement dans les cafés et restaurants visétois, à l’Hôtel de Ville et au chalet de la Maison du Tourisme (place Reine Astrid). 

Atteinte à la vie privée ?

« Et la protection des données là-dedans ? » C’est une inquiétude que l’on peut souvent lire ou entendre depuis quelques jours (même s’il était déjà très courant auparavant de laisser ses coordonnées lors d’une réservation au restaurant). Pas de panique : la Ville assure que « ces données seront conservées 14 jours dans le respect des règles du RGPD et des mesures en vigueur durant la crise du Coronavirus ». Du côté du Fédéral, le guide à destination de l’HoReCa stipule bien que ces coordonnées « ne peuvent être utilisées à d’autres fins que la lutte contre le Covid-19 et les clients doivent expressément donner leur accord. Les clients qui le refusent se voient l’accès refusé à l’établissement ». 

Lors da présentation de cette nouvelle mesure aux restaurants et cafés de Visé, les autorités communales en ont également profité pour leur rappeler les normes et désinfections régulières à respecter.

La Belgique « mauvaise élève »

Un signal clair de prudence et de fermeté, à l’heure où le Covid-19 montre un regain de présence un peu partout en Europe. Pour l’instant, la Belgique est passée en orange sur la carte du Centre Européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). 

Notre pays compte en effet entre 20 et 60 contaminations pour 100.000 habitants. Le jaune est la couleur de presque tous les pays voisins de la Belgique, sauf pour le Luxembourg. Le Grand-Duché est affiché en rouge, avec plus de 120 infections par 100.000 habitants.

E.P.