Un fameux changement en perspective à l’école de Loën : dès la rentrée prochaine, elle passera à une pédagogie mixte, à mi-chemin entre l’enseignement traditionnel et les nouvelles méthodes d’apprentissage. Une place majeure y sera faite à la méthode Montessori.

Une méthode centenaire

La pédagogie Montessori est basée sur les observations de la psychologue italienne Maria Montessori, au début du xxe siècle. Elle en a dégagé des pistes pour un enseignement individualisé, tenant compte du rythme de chaque enfant, de ses forces et de ses « défis ». L’objectif est de développer le plein potentiel de l’enfant en tirant parti de sa curiosité naturelle et non en lui assénant des faits préétablis, la période cruciale de l’apprentissage se situant plutôt pendant la jeune enfance qu’à l’université.

Autorités communales emballées

Une méthode qui semble avoir immédiatement séduit la bourgmestre de Visé Viviane DESSART lorsque Sylvie CLOES (directrice de l’école communale de Loën) et Nancy LONGREE (créatrice de l’ASBL Child Development, qui dispense des formations en la matière) lui ont présenté leur projet : « C’est Sylvie CLOES qui m’a contactée en avril, puis j’ai reçu un appel de la Bourgmestre seulement 4 jours après, afin de programmer une réunion en présence de l’échevin en charge de l’enseignement (Matthieu ULRICI, ndlr) », nous explique Nancy LONGREE. Un projet qui a donc très rapidement pris forme, puisqu’une réunion d’information (prévue le 30 juin) a été annoncée dans la foulée et qu’un appel a été lancé à tous les enseignants de la commune intéressés de rejoindre ce projet.

Le meilleur de 3 méthodes

à l’école, même si le programme commencera dès la rentrée prochaine, les changements se feront progressivement : « On rentre dans un projet : on ne passe pas d’une pédagogie à l’autre d’un coup. Je formerai les institutrices au fur et à mesure, il faut aussi investir dans du matériel… Ça se fera de manière progressive, sur 3 ans », précise Nancy LONGREE.

à la base : le constat que le système actuel ne correspond pas au développement naturel des enfants, ne fût-ce que dans le découpage du temps d’apprentissage journalier, peu en phase avec l’évolution cérébrale des bambins. Outre la méthode Montessori, l’enseignement dispensé à Loën dès septembre sera aussi teinté des méthodes Freinet (prônant la libre-expression) et Reggio (basée sur la motivation personnelle de chaque enfant).

Laisser faire et guider

L’école de Loën est le terrain parfait pour tester la méthode Montessori sur la commune : la petite structure compte actuellement une classe maternelle et deux classes primaires, regroupant plusieurs années. Un terreau parfait pour un apprentissage qui prône le mélange des âges (les grands aident les petits). Chaque enfant y sera libre de se lever pour demander de l’aide à son voisin ou de sortir de la classe pour sentir, peser, toucher… Aucune activité-type n’est programmée à l’avance pour la journée : l’adulte sert alors de guide pour mener le jeune élève vers l’apprentissage, en respectant le rythme de chaque enfant. Ainsi à l’inverse « si un enfant est concentré sur sa tâche, nous ne l’interrompons pas, même si c’est l’heure de la récré », précise Nancy LONGREE.

Les pré-inscriptions sont lancées depuis la semaine dernière et totalisent déjà 7 nouveaux enfants.

Contact : 0476 28 00 56

Déjà une belle promesse de réussite pour ce pari scolaire audacieux, qui représente un investissement de 15000€ au total. Avant d’autres classes sur la commune ?

E.P.