Chef d’Œuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de la Communauté Française
Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi

Superbe 440e fête d’été

Fidèle à ses traditions remontant à 1579, la Compagnie Royale des Francs Arquebusiers célébrait ce dimanche 2 juillet sa 440e fête d’été.

Après une légère averse matinale venue à point rafraîchir l’atmosphère surchauffée des jours précédents, la journée, très ensoleillée, s’est passée sous une température des plus agréables. 

Au cimetière de Lorette, le général-président a évoqué la mémoire des membres décédés récemment et, à travers eux, celle des vieux visétois restés inconditionnellement attachés aux principes d’entraide et de confraternité qui animèrent, dès son origine, l’ancienne gilde des Arquebusiers visétois.

Ensuite, de retour au local, s’est déroulée la séance académique. Devant une assistance attentive, le général-président s’est réjoui du dynamisme dont font preuve les Francs Arquebusiers au travers des activités multiples qui rythment la vie de la Compagnie tout au long de l’année. 

Dans la foulée, l’empereur a reçu le serment de cinq nouveaux membres : un sapeur, trois officiers et un officier porte-drapeau. 

Le général-président a alors repris la parole pour mettre à l’honneur et souligner les mérites de notre trésorier Paul Lambert qui prenait une retraite bien méritée en passant au comité d’honneur de la Compagnie après quarante années de travail inlassable au sein du comité effectif. Sous les applaudissements de la nombreuse assemblée, il s’est vu remettre un superbe photomontage résumant sa carrière parmi les Francs Arquebusiers.

Après les chants de circonstance et la Brabançonne, la séance académique s’est conclue par le drink traditionnel au musée en compagnie des invités, puis, ceux qui le souhaitaient se sont rendus au centre culturel pour partager un repas de midi très convivial.

Dès 16 heures, la Compagnie s’est mise en route vers le champ de tir. Dans le cloître des Sépulchrines, le tir du Roy a connu son succès habituel. En fin d’après-midi, les vainqueurs, Renaud Roufosse pour les officiers, Antoine Gentier pour les cadets, ont été escortés triomphalement jusqu’au local.

En soirée, la fête s’est poursuivie, comme de coutume, devant un nombreux public, par un superbe cortège des membres avec les dames dont le point d’orgue fut le cramignon traditionnel. 

La fête s’est terminée par un excellent repas qui a permis à chacun de reprendre des forces après cette longue et très agréable journée.

Vivent les Francs Arquebusiers !

Vive Saint Martin !