Sauvons la maison de l’éclusier

Aidez-nous par votre signature à préserver ce vestige du patrimoine visétois.

Une demande de classement a été introduite auprès des services concernés mais ne peut aboutir qu’à certaines conditions : soit une demande du propriétaire, soit une demande de la ville qui visiblement s’en désintéresse, soit une demande des habitants, ce qui pour une commune comme Visé nécessite 600 signatures.

Située sur la parcelle N° A 125/V dans le quartier Basse-Meuse à Visé, à l’angle du canal de jonction et de la Meuse, la maison porte la mention VISÉ en façade.

Cette mention indique l’emplacement des anciennes écluses qui permettaient autrefois de rejoindre le canal Liège-Maastricht devenu Canal Albert mais aussi de descendre vers l’aval du temps de l’ancien barrage disparu.

Cette maison fait partie du patrimoine local.

Elle est le dernier vestige de la navigation d’autrefois : le barrage à aiguilles a disparu, l’ancienne écluse juste à côté a été rebouchée, les autres écluses ont été supprimées lorsque le Canal Albert a été construit. Toutes les anciennes maisons, estaminets et hôtels ont disparu.

L’immeuble est simple et du même type que toutes les anciennes maisons d’éclusiers de la fin du 19e siècle ou début 20e.

Lors de la Grande Guerre, l’éclusier Dukers en avait la gestion.

Avec sa fille, il fut résistant, passeurs d’hommes à quelques centaines de mètres de la frontière où les allemands avaient dressé un barrage électrique.

Joseph Zilliox, résistant engagé malgré lui dans l’armée allemande, s’empara, le 5 décembre 1916, d’un remorqueur stationné devant. Il avait contacté Dukers pour avoir les renseignements utiles à sa fuite vers la Hollande avec 42 passagers belges.  

C’est de cet endroit qu’il accomplira son périple.

Le nom du port a été donné en 2016 à ce héros qui fut fusillé par l’occupant.

Dukers sera arrêté par les Allemands, interrogé sans ménagement puis finalement relâché.

La maison a toujours fait partie du paysage local, elle est reprise par de nombreux touristes qui en partagent l’image sur internet.

Elle est en outre située à côté de la Capitainerie, endroit touristique, brasserie très fréquentée, située sur l’ancienne écluse et qui rappelle la destination du lieu.

Aujourd’hui elle a été achetée par un promoteur, et risque de disparaître pour faire place à un immeuble moderne. 

Plus aucun entretien n’y est fait, le but recherché est visiblement de le laisser se dégrader jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible que de l’abattre.

Nous demandons le classement au patrimoine wallon de ce vieux bâtiment.

Une pétition existe en ligne sur le site du parlement wallon, avec toutefois une procédure volontairement compliquée puisqu’il faut non seulement sa carte d’identité mais aussi créer un compte

Mais faites l’effort de signer https://www.parlement-wallonie.be/pwpages?p=petition-list&d=last et oui, même le lien est rébarbatif.

Un toute-boite avec possibilité de signer sera aussi prochainement déposé dans le quartier.

SAUVONS NOTRE PATRIMOINE !

Marc Poelmans

Passeur de mémoire