« Jeunes Talents 2018 » à la salle St Joseph de Cheratte-Hauteurs Pour la 32ème fois, la société royale « Le Blé qui lève » de Cheratte-Hauteurs organise les 6, 7 et 8 avril prochains l’exposition « Jeunes Talents 2018 ». C’est ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées. Cette exposition comme d’habitude se tiendra à la salle St Joseph de Cheratte-Hauteurs. Le vernissage est prévu le

Le pont de Loën Les utilisateurs et les riverains du pont de Loën (qui rappelons-le s’était soulevé début février) s’impatientent et nous le comprenons. D’emblée les responsables nous avaient prédit une impossibilité de le franchir pendant plusieurs mois. Certains considéraient cette estimation fort pessimiste. Mais elle ne l’était pas. Un cahier de charges doit être établi avec précaution afin de réparer l’infrastructure défaillante. Il est sur le point d’être terminé.

Robert Planchar nous a quittés le 17 février dernier. Robert Planchar est décédé à l’âge de 87 ans. Les plus jeunes ne le connaissent pas.  Pourtant, il a joué un rôle économique très important dans la fonction de Directeur général du Port autonome de Liège. Il fut le 3ème à occuper cette fonction : c’est l’occasion de rappeler que le port autonome de Liège est le 3ème port fluvial d’Europe

LE MOT DU BOURGMESTRE Dans le cadre du « schéma de l’arrondissement » de Liège, il y a unanimité pour considérer que la réouverture d’une gare à Cheratte serait plus que souhaitable. Si nous ne contestons pas l’intérêt d’un tram Seraing-Liège, son pendant en aval de Liège serait bien plus aisé. Une ligne de train existe mais qui actuellement ne dispose plus que d’un arrêt (à Bressoux). Jadis l’utilisation du

A propos du pont de Lixhe (et de la rampe du pont de Devant-Le-Pont) La semaine passée, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reçus un coup de fil matinal, m’apprenant que le pont de Lixhe (sur la route à 4 bandes permettant d’atteindre Loën et la route d’Eben-Emael) s’était soulevé de près de 70 cm, rendant dès lors la circulation impossible. Le bon côté des choses : il

Je voudrais vous communiquer un extrait d’un article de presse de Monsieur Luc Spits, architecte à Visé. Si l’initiative ne revient pas à la Ville de Visé, celle-ci y est particulièrement intéressée. « Le 13 mars 2018, la ville de Cannes accueillera le prochain MIPIM, le plus grand salon à destination des professionnels de l’immobilier. Pour sa troisième participation, le bureau Luc Spits Architecture saisit l’occasion de mettre à l’honneur

A propos de la rénovation de la salle Braham à Cheratte-Hauteurs Jeudi passé (18 janvier) une réunion intéressante concernant la salle Braham et a été organisée par l’échevine de la Culture Viviane Dessart et moi-même. La Ville s’en est portée acquéreur il y a déjà quelques années dans le but de pérenniser  une salle dont le passé culturel et festif est particulièrement important. Il s’est avéré à l’usage que les

Le week-end des 3 et 4 février prochains aura lieu au hall omnisports la 36ème édition de l’Open International de Judo. C’est évidemment un évènement sportif de 1er ordre qui démontre à lui seul, mais il y en a d’autres, combien Visé mérite le sigle de ville sportive. Mais derrière cet Open, il y a toute une histoire et un homme à l’origine. Pierrot Brouha nous a quittés à Pâques.

Le chalet du Tennis de Visé en flammes Le Tennis de Visé a été créé il y a un peu plus de 40 ans par un groupe d’amis dont j’étais. Sur la fin des années 70 et dans les années 80, le Tennis a connu un développement en Belgique  considérable. Pourtant on n’était plus à l’époque des 2 joueurs extraordinaires que furent  Philippe Washer et Jacky Brichant et pas encore

La visite à Aiguillon fut fructueuse Comme je l’avais annoncé, une délégation visétoise s’est donc rendue le week-end du 25 novembre à Aiguillon avec un double objectif : Tout d’abord en présence de la classe de Mme Brigitte Waroquier de l’école de Cheratte-bas fut présenté le film qui a déjà fait le tour de la communauté française avec succès « Enfants du Hasard ». Cette description particulièrement intelligente et artistiquement

Bientôt le 11 novembre ! Nous continuons à célébrer l’anniversaire de l’armistice qui mit fin à la première guerre mondiale le 11 novembre 1918. Avons-nous raison de poursuivre dans cette voie ? Assurément oui ! Mais peut-être avec le recul, l’analyse de ces événements maléfiques a-t-elle quelque peu évolué. La responsabilité des différents belligérants est assurément engagée. Seule la Belgique n’a rien à se reprocher. Elle était neutre à la