01

Mar 2019

Ville de Visé

Depuis 40 ans, la Ville de Visé tente de reconvertir le charbonnage de Cheratte fermé en 1977. L’ensemble avait été acheté par un ferrailleur milliardaire flamand qui en a juste fait des ruines, en ce compris le château.

Le charbonnage lui-même comporte une tour classée. Grâce à des fonds publics de la région wallonne (plus de deux millions d’euros) l’intercommunale SPI (Société Provinciale d’Industrialisation) a pu exproprier le charbonnage  démolir les parties non classées, assainir le sol pollué et commencer à protéger la tour classée.

Sur place les travaux déjà réalisés sont stupéfiants. De l’autre côté de la route, la Ville de Visé est propriétaire de plus de 3 hectares de terrains à bâtir quoique légèrement pollués par l’activité du charbonnage (une étude technique figure dans le dossier). Sur ce terrain devraient voir prochainement le jour une gare de délestage pour l’agglomération liégeoise, une liaison sous voie d’Infrabel et un projet conjoint avec le charbonnage.

Depuis plusieurs années notre intercommunale SPI et la Ville de Visé travaillent sur un projet de vente conditionnelle de l’ensemble charbonnage et terrains en face. L’objectif constant de plusieurs majorités communales successives consistent à trouver un investisseur privé qui prioritairement réaffecterait la tour classée avant de créer son projet sur les terrains constructibles. Il y va de l’avenir de toute cette partie de l’entité visétoise qu’est Cheratte Bas, plombée depuis 40 ans par un chancre industriel.

Le projet de vente, patiemment monté par la SPI, est enfin prêt et a été voté au conseil communal de ce 18 février 2019, par 23 voix POUR et 2 voix CONTRE (les deux élus PTB).

La gageure consiste maintenant à susciter l’intérêt des investisseurs privés, car les fonds et les compétences publics ne suffisent pas pour exploiter ce gigantesque projet.

Les responsables de la SPI et d’autres acteurs du redéploiement économique et territorial de la région liégeoise ont insisté pour que la Ville de Visé soit présente au salon international de l’immobilier de Cannes (Le Mipim), afin de soutenir ce projet en quête d’investisseur(s). Deux échevins ( Françis Theunissen 1er Echevin et Xavier Malmendier Echevin du Développement territorial et des Grands Projets et moi-même, directeur général, nous nous rendrons à Cannes du lundi 11 au jeudi 14 mars pour y défendre ce projet devant la communauté des promoteurs immobiliers. Nous serons accompagnés par un troisième échevin (Ernur Colak Echevin du Développement Economique) qui prend personnellement ses frais en charge.

Toutes les dépenses sont jugulées pour un moindre coût. Les transferts en avion ont ainsi été choisis à certaines heures inconfortables pour un moindre prix.

Cette délégation à Cannes n’est absolument pas une partie de plaisir, mais une contrainte nécessaire pour un espoir de décrocher un projet pour Cheratte Bas.

Charles HAVARD

DG Secrétaire communal 

de la Ville de VISE

Rue des Récollets, 1 à B – 4600 Visé