Les 2 équipes (dames et hommes) en coupe d’Europe

Visé a toujours, depuis le milieu des années 50, été un endroit où le handball tient un rôle important.
C’est à l’Athénée de Visé que ce sport a pris son envol. Très vite les équipes scolaires de l’établissement se sont mises en évidence au point de disputer une finale nationale contre Anvers.
Si assez vite un club s’est constitué pour disputer le championnat, ce n’est que plus tard qu’il put jouer un rôle très important dans celui-ci. A l’époque c’était Flémalle, Beyne puis l’université et Herstal qui dominaient.
Il faut encore souligner qu’en Belgique du moins, le handball féminin n’était pas pratiqué. Toutefois, c’est en 1975 qu’une section féminine apparut. Un peu plus tard, il fut décidé de séparer le club des hommes et celui des dames.
Assez rapidement, les dames se hissent au sommet de la hiérarchie belge et participent à la coupe d’Europe dès 1990. Le Fémina Visé fut d’ailleurs le dernier club, tous sports confondus, à rencontrer une formation d’Allemagne de l’est : le match eut lieu 2 jours avant la réunification (à Leipzig).
Aujourd’hui les 2 clubs Visétois sont devenus les n°1 francophones. Le Fémina a remporté 12 championnats et 13 coupes de Belgique. Il va participer pour la 28 ème fois consécutive à une coupe d’Europe : les 18 et 19 novembre à Kristianstad (en Suède). Par souci d’économie, les 2 matches se déroulent en Suède.
L’équipe masculine dispute pour la 2ème fois la BeNeligue, confrontation qui oppose les 6 meilleures équipes hollandaises et les 6 meilleures belges. Les résultats sont particulièrement bons (2ème équipe belge).
L’équipe joue aussi en coupe d’Europe. Le 18 et 19 novembre, elle affrontera la formation moldave de TV Tiraspol. Là aussi les 2 matches se dérouleront dans le même pays mais ce sera à Visé, le samedi 18, à 20H30 et le dimanche 19, à 16H30.
Le handball n’est pas le sport le plus populaire en Belgique, mais ses adeptes doivent s’entraîner fermement tout en continuant à travailler ou à étudier.
Il s’agit donc de 2 équipes qui font la fierté de notre ville.
Le 9 novembre 2017,

Marcel NEVEN – Bourgmestre

Facebookgoogle_plusmail