L’évasion des Belges par le biais de remorqueurs, que ce soit l’Anna ou l’Atlas V, a une fois de plus été célébrée… à Eijsden. 

En décembre 1915, le remorqueur Anna partait de Visé pour rejoindre les Pays-Bas, sous la conduite du soldat alsacien Zilliox, puis un mois plus tard, début 1917, partait nuitamment de Liège le remorqueur l’Atlas V, piloté par M. Balbour de Dinant et dirigé par Jules Hentjens. Il amenait 103 Belges et accostait à Eijsden.

Vlucht naar de Vrijheid

L’association Eijsden 1918-2018 vient d’inviter les communes riveraines de ces exploits. Assistaient à l’inauguration du panneau explicatif « Vlucht naar de Vrijheid » (l’évasion vers la liberté) sur la Batte d’Eijsden, plusieurs Visétois, des représentants de la ville de Liège, du musée de la ville de Herstal, du musée régional d’archéologie et d’histoire de Visé et de l’association de Fexhe-Slins.

La cérémonie, dans un froid glacial se termina par le dépôt de fleurs, les hymnes nationaux et l’offrande de trois trophées sous forme d’une borne frontière à l’échevin d’Eijsden, à un descendant de la famille Hentjens et à un Visétois. Après quoi la cinquantaine de participants put boire le verre (ou plus souvent le café !) de l’amitié au Eetcafe Aon’t Bat, orné de 12 panneaux consacrés à la guerre à Visé et prêtés par le Musée de Visé.

Leur prochaine manifestation, programmée en août, rappellera une autre fuite : celle du Kaiser, Empereur déchu le 10 novembre 1918.

(Marc LACROIX/ Comm. Musée Visé)