Le peu de courtoisie qui caractérise encore le conducteur d’automobile moderne nous a incité à reprendre ce texte du 1er décembre 1975 (Arrêté royal portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l’usage de la voie publique). Mieux connu sous le petit nom de «tirette», ce texte devrait être médité par bien des usagers de la route…

Règles d’usage de la voie publique

Article 12bis. Tirette

«Les conducteurs qui, lorsque la circulation est fortement ralentie, circulent sur une bande de circulation qui prend fin ou sur laquelle la circulation est interrompue, peuvent s’intercaler sur la bande libre adjacente seulement juste devant le rétrécissement.

Les conducteurs qui circulent sur cette bande libre, doivent céder tour à tour, juste devant le rétrécissement, la priorité à un conducteur qui s’intercale; si la circulation est interrompue aussi bien sur la bande de gauche que sur celle de droite, la priorité doit être cédée à un conducteur qui se trouve sur la bande de droite et ensuite à un conducteur qui se trouve sur la bande de gauche.»

Une manière de faire dont feraient bien de se rappeler ceux qui abordent, par exemple, un rond-point encombré et qui se dépêchent à… ne pas laisser passer une voiture venant de leur droite, pour se ranger avant les autres dans la file… au ralenti. Question de bon sens et de fair-play…

(Marc LACROIX) 

Facebookgoogle_plusmail