09

Juin 2017

ACCUEIL BOMBAYE

Clap de fin à Bombaye ? L’Accueil n’accueillera plus personne ? Mauvais Fils ? Non triste réalité… ou alors…

L’ASBL Centre de Culture et de Loisirs « L’Accueil de Bombaye », unique association villageoise, a 45 ans cette année.

L’un de ses fondateurs fait encore partie du Conseil d’Administration et la deuxième génération fut composée de « fille, fils et autre parent » de ces administrateurs de la première heure.

Hélas, on attend toujours la troisième génération ou, plutôt, on ne l’attendra plus très longtemps.

Qui dit ASBL dit association sans but lucratif, sans préoccupation de gagner de l’argent. Mais, il ne peut être question d’en perdre et si la situation actuelle est financièrement saine, la rentabilité est en chute libre. A ce rythme, dans deux ans maximum, il n’y aura plus un euro.

Sans but de lucre ne signifie pas à fonds perdus et pas davantage à temps perdu.

Si l’objectif ne fut jamais de faire rentrer des sous (les recettes servant à couvrir les charges fixes : énergies, entretien, taxes, assurances diverses), et à financer les activités à venir, par contre l’objectif de l’ASBL a-t-il toujours été :

  • De faire vivre le cœur de Bombaye (local ouvert tous les dimanches)
  • D’animer ses rues (cortège Halloween, chasse aux œufs, endurances cuistax)
  • D’attirer les sportifs : plus de 20 éditions des Boucles de Bombaye, randonnées VTT, 6Hr vélo
  • De plaire aux amateurs de belle mécanique (rallye d’ancêtres organisé par les Vieilles soupapes, balades Goldwing et Dax)
  • De garder les sportifs au village (club de tennis de table)
  • De faire découvrir les villageois et la région (brocantes, expositions à thème, rallyes touristiques)
  • De faire battre le pouls de notre lieu de vie (Fête de juin)
  • De faire se rencontrer anciens et nouveaux villageois, toutes générations confondues (souper anniversaire)
  • D’amuser les enfants (après=midi carnavalesque, festival de magie).

Pour que Bombaye vive, pour qu’on vive bien à Bombaye, que ce ne soit pas une cité dortoir, pour que nos enfants, nos adolescents, les jeunes, y conservent racines et intérêt, que les nouveaux venus s’intègrent, que les anciens restent ou reviennent, la première et la deuxième génération de membres de l’ASBL se sont dépensées sans compter (ne dit-on pas que quand on aime, on ne compte pas ?).

Mais le souvenir des fondateurs et de l’état d’esprit d’alors ne suffit plus à motiver cette deuxième génération à bout de souffle, d’imagination, d’envie. Une étincelle aurait suffi, un signal : un nouveau visage à la dernière Assemblée Générale, une idée neuve pour le programme de la fête. Mais non, au lieu de cela, pas un seul jeune, moins d’idées neuves, encore moins de participants (anciens ou nouveaux villageois), moins d’entrain ; d’ailleurs, plus du tout d’entrain.

Que reste-t-il ? Un formidable outil (la salle) qui, hélas, ne sert plus qu’aux festivités privées des locataires d’un jour (mariage, communion, anniversaire), une fête qui se réduisit de 4 à 3 jours, et puis à deux, un… zéro cette année ; six équipes de tennis de table; non plus que trois ; et encore… ; un cortège Halloween, cortège de fantômes (mais des « vrais », ceux qu’on ne voit pas, qu’on ne voit plus), bal de carnaval transformé en garderie d’enfants.

La solution ? Facile : on ferme. Dissolution. La clé sous le paillasson. Une fois fait, plus de retour en arrière possible. Si c’est ce que vous voulez, surtout ne changez rien ; on éteindra la lumière en partant.

Il n’y aura pas de Fête au village ce dernier week-end de juin 2017 (pour qui ? pour quoi ?).

Peut-être se fera-t-elle en 2018. Si… Non pas un « si… » mais une kyrielle de « si… ».

Si des Bombayens refusent de voir disparaître l’Accueil

Si ils se regroupent (une demi-douzaine de motivés au départ peut entraîner un effet boule de neige)

Si ils se sentent l’envie de faire (re)vivre l’ASBL villageoise

Si vivant avec leur temps, ils savent quelles activités culturelles, sportives, familiales ou autres attirent à la campagne les gens des villes l’espace d’un après-midi, d’une soirée et surtout retiennent à Bombaye les habitants qui vont ailleurs chercher ce qu’ils pourraient trouver ici

Si ils maîtrisent les réseaux sociaux pour annoncer ce qui va se faire à Bombaye et recontacter celles et ceux qui s’en sont éloignés

Si ils savent prendre la responsabilité de gérer une ASBL qui n’est pas loin d’une PME, en constituant un Comité

Si, quelle que soit leur motivation (égoïste/altruiste, personnelle/commune, matérielle/sentimentale, spontanée/réfléchie) ils se disent : non, jamais cela.

Alors, il est temps, temps de réagir, de contacter d’urgence le Comité par courrier ou mail avant le 15.09.2017), de fédérer quelques amis, voisins, parents, de Bombaye ou d’ailleurs, de former une équipe, générer des idées, concevoir un projet, dresser un plan.

LE COMITE ACTUEL NE CHERCHE PAS/PLUS DE L’AIDE. IL PASSE LA MAIN.

A vous ? Super – Sinon, rideau.

A bon(s) entendeur(s), salut.

Le Conseil d’Administration.

Accueil de Bombaye asbl
Rue de l’Eglise 14
04 376 66 35

Facebookgoogle_plusmail