ON PRÉPARE LA « FERME 3.ZÉRO » !

Depuis quelques années, un projet grandit dans la tête de Thomas Dombard (30 ans) et Anaëlle Dormans (28 ans) : lancer à Julémont une microferme d’un genre nouveau, en permaculture : leur « Ferme 3.Zéro ».

Révélation au Canada

Pour les sceptiques, c’est une mode. Pour les convaincus, c’est un mode de vie à part entière. C’est ce choix qu’a fait ce jeune couple originaire de la région (Mortroux pour lui, Warsage pour elle). Pourtant, rien ne les prédestinait à ce revirement. Thomas était officier dans l’armée, Anaëlle architecte d’intérieur. Adeptes du bio depuis plusieurs années, ils ont réalisé il y a 5 ans que leur vie professionnelle ne leur convenait pas à 100% et qu’ils avaient envie d’autre chose… Une remise en question qui les amène à s’envoler pendant un mois au Canada pour y assister à un stage de permaculture. Une révélation.

Le paradis à deux pas de chez eux

Revenus en Belgique, les deux fermiers en herbe décident de poursuivre leur formation et de peaufiner leur expérience en tant que bénévoles dans plusieurs exploitations maraîchères. De son côté, Anaëlle saute le pas en quittant son emploi pour se rapprocher davantage du monde du bio (elle travaille actuellement chez Al’Binète). Fin 2017, alors qu’ils cherchent en vain un endroit où lancer leur exploitation, Thomas et Anaëlle tombent sur le terrain de leurs rêves : « Nous avons trouvé une parcelle de 20 hectares, un ancien champ de maïs dans le Thier Nagant à Julémont, un peu par hasard », explique Thomas Dombard. « Nous avons immédiatement sauté sur l’occasion et j’ai quitté l’armée pour me consacrer à 100% à ce projet ».

Se reconnecter à la nature

Un choix qui correspond à « une vraie philosophie de vie », confie Thomas Dombard. « Ca n’a pas enchanté notre famille, car nous avons chacun quitté un bon poste. Mais nous ne voulions pas être ‘malheureux’ toute notre vie, juste dans l’espoir de profiter de notre retraite ! » Dès le printemps 2018, les premiers travaux sont lancés. « Nous avons très vite planté 1250 arbres pour constituer une haie vive. Elle servira de brise-vent pour les cultures, fournira de la matière pour nourrir les sols et apportera aussi de la biodiversité en abritant insectes et oiseaux », explique le jeune agriculteur. Car la permaculture, dont ils souhaitent appliquer les principes, repose sur l’équilibre entre écologie naturelle et tradition. Une ambition durable, très économe en énergie (les sols ne sont pas labourés) et en ressources, et qui laisse à la nature « sauvage » le plus de place possible.

Prêts pour le printemps

Les premières récoltes sont déjà prévues pour avril et le magasin où elle seront proposées devrait être prêt pour le mois de mai. « Nous avons déjà planté des tomates et courgettes l’été dernier afin de faire nos premiers tests et de choisir les variétés que nous souhaitions cultiver », explique Thomas Dombard. Avec sa compagne, ils ambitionnent de proposer dès la belle saison les légumes courants, ainsi que des framboises et groseilles, pommes, poires et prunes. Ils ont également opté pour un élevage de poules de Herve, une variété locale et souvent oubliée, qui convient bien à la culture biologique. Elles seront chargées de fertiliser le terrain, de gambader pour manger les insectes, et leurs œufs seront vendus sur place. On trouvera aussi dans l’échoppe d’Anaëlle et Thomas un choix de produits locaux et de vrac.

Adoptez une poule !

Aujourd’hui, la « Ferme 3.Zéro » a besoin de financement. Une campagne de crowdfunding a été mise en place. En moins de 7 jours, le premier objectif de 4000€ avait déjà été atteint à 83% ! Un succès qui conforte les jeunes entrepreneurs et leur a permis de revoir leur objectif financier à la hausse, avec de belles contreparties pour les investisseurs. Il est, entre autres, possible de parrainer une poule de Herve et d’en choisir le nom.  Envie de leur donner un petit coup de pouce ? Rendez-vous sur le site www.miimosa.com  

La Ferme 3 point zéro

E.P.

Le lien direct : https://www.miimosa.com/be/projects/ferme-3-zero-une-version-durable-pour-demain