LE CHANTIER EN EFFERVESCENCE

L’heure de l’inauguration sonnera bientôt pour la salle des Tréteaux nouvelle génération ! Après un an et demi de travaux, la belle aura bientôt fini son lifting et se prépare à accueillir ses premiers spectateurs.

Une longue attente

Propriétaire de cet ancien vestiaire de l’athénée depuis une trentaine d’années, la Ville de Visé souhaitait depuis longtemps en faire une salle de spectacles digne de ce nom. Durant des années, des événements y ont été organisés tant bien que mal, la salle servant aussi de lieu de répétition pour l’académie César Franck ou pour des soirées privées.

Dans un état vétuste, il était largement temps de lui rendre une seconde jeunesse. C’est grâce au subside d’un million d’euros décroché auprès de la Province en 2015 et finançant 50% des travaux que Visé a enfin pu voir plus grand pour sa salle.

De 100 à 600 personnes

Entièrement modulable, la salle des Tréteaux sera prête à accueillir des spectacles, concerts, soirées et conférences. Elle a en effet été pensée pour être ultra polyvalente : sa capacité d’accueil variera ainsi de 350 personnes (en configuration « assise ») à 600 personnes (en configuration
« debout »).
Une cafétéria accueillera les spectateurs avant et après chaque spectacle et une plus petite salle d’une capacité de 100 personnes complètera, à l’étage, ce nouveau pôle culturel.

Actuellement, un enquête publique a lieu jusqu’au 16 janvier pour l’obtention du permis d’environnement nécessaire à l’exploitation de la salle. Une étude acoustique a en effet été réalisée afin d’évaluer l’impact pour le voisinage, ainsi qu’un rapport sur l’incidence probable sur la mobilité autour de la salle (accès des spectateurs, parking, livraisons).

Bouchées doubles sur le chantier

Pour l’heure, les ouvriers mettent le turbo pour finir le chantier à temps. C’est l’heure des finitions : les gradins ont été livrés, les sanitaires sont en cours d’installation, les portes sont en train d’être posées, … « Pour marquer le coup, nous avons prévu quatre jours de fête. Avec un programme très varié qui ira du concert classique à des pièces de théâtre, en passant par des choses plus modernes », annonçait fin décembre Viviane Dessart, nouvelle bourgmestre de Visé, à nos confrères de La Meuse. On attend en effet José van Dam, dans un récital intitulé « Chansons d’automne », pour la grande soirée d’inauguration du 30 janvier. Jusqu’à fin juin, un programme dense et varié est déjà établi, allant de B.J. Scott au jazzman liégeois Steve Houben, en passant par Typh Barrow et plusieurs pièces de théâtre. Du côté de la Ville, on reste confiant quant à la finalisation des travaux dans les délais impartis, même si on est conscient qu’il ne faudra pas chômer et oeuvrer jusqu’au derniers instants pour accueillir correctement le grand ténor et son public.

E.P.