Le MR s’associe au PS

Le blocage était total à Visé depuis le 14 octobre. Mais mardi dernier, une fumée blanche s’est échappée de l’hôtel de ville : Visé a son bourgmestre ! Ou plutôt « sa » : en effet, ce sera bien Viviane Dessart qui enfilera l’écharpe maïorale, en s’associant au PS.

Coup de massue pour Luc Lejeune

Exit les promesses d’alliance avec Ensemble ! (ex-CDH) : la lune de miel, qui aura duré 12 ans, est bel et bien terminée. Un véritable camouflet pour Luc Lejeune, tête de liste d’Ensemble: « Nous avons été trahis. Nous avions convenu avec le MR, dès le soir des élections, de chercher un troisième partenaire pour former une majorité. Or, le MR a discuté avec le PS dans notre dos! C’est fort de café », dénonce-t-il auprès de nos confrères de La Meuse. Ensemble ! se retrouve donc dans l’opposition avec ses 4 sièges, aux côtés de OUI Visé (3 sièges), Visons Demain (2 sièges) et le PTB (2 sièges). En face : une alliance PS-MR qui totaliste 14 sièges (7 pour le MR et 7 pour le PS).

Francis Theunissen accède aux responsabilités

Après 24 ans au conseil communal, Francis Theunissen, pompier retraité de 61 ans, accède enfin à un poste exécutif : « Je l’envisage depuis ma deuxième législature : c’est une fierté », explique-t-il. «Nous avons entamé des contacts avec Ensemble! mais nous n’avons pas reçu de réponse. Ils ne voulaient apparemment pas fonctionner avec nous au Collège. Et puisqu’aucune majorité ne se dégageait, il fallait trouver une solution de sagesse. Au PS, nous refusions la continuité que représentait le duo MR-CDH. Nous voulions une nouvelle énergie, et les autres partis aussi. Nous étions dans une impasse. Il fallait donc prendre nos responsabilités. »

Une alliance bancale ?

Dans beaucoup de communes, ces alliances entre la gauche et la droite font souvent grincer les dents des électeurs, qui jugent leur vote détourné. Mais Francis Theunissen s’explique : « Au niveau communal, on se connait depuis plusieurs législatures. Il y a une bonne ambiance entre les interlocuteurs et le MR connaît notre programme. » Et le PS compte bien apporter son grain de sel en élargissant le spectre géographique des décisions communales, avec des conseillers issus des différents villages de l’entité. Parmi ses priorités, le tourisme comme vecteur de dynamisme économique pour Lanaye et Cheratte, mais aussi pour le centre : « Visé est une ville de petits commerces, mais la concurrence autour est difficile. Nous voudrions aider le commerce avec un développement touristique autour de la Meuse. Et rendre une dynamique à Cheratte grâce au charbonnage. »

Qui sera échevin ?

Une chose est sûre : Viviane Dessart (MR) sera bien bourgmestre. On peut naturellement penser que Francis Theunissen siègera à ses côtés au poste de premier échevin. Reste à répartir les 6 échevinats restants. Sur ce point, les discussions seraient quasi abouties et les postes seraient répartis en fonction des compétences et des affinités de chacun. On sait déjà que le PS se réserve la présidence du CPAS. Pour le reste, il faudra rester attentif cette semaine : les 2 jeunes mariés doivent entériner leur alliance au niveau de leurs partis respectifs, avant d’annoncer la liste des échevins qui dirigeront la ville pour les 6 années à venir. Marcel Neven devrait en être.

E.P.