Imprimé sur 32 pages dont huit en couleurs, le numéro de mai du Papegaie est disponible.

Les petits et grands événements arquebusiers y sont déclinés en diverses chroniques. Consacrée à la vie des Anciens Arquebusiers, la publication est toutefois riche aussi de documents bien visétois, certains de ceux-ci étant même tout à fait exceptionnels. Ainsi la découverte de la rue Basse avant son élargissement grâce à des photos anciennes et rares. Un article s’appuie sur un numéro du journal liégeois Noss Pèron pour nous raconter la venue du ‘prince des poètes liégeois’ à Visé. Deux pages sont consacrées à l’influence artistique et musicale d’une grande famille visétoise, les Martin, et particulièrement au ‘troisième frère’ qui fut, comme ses frères, un pilier de la vie culturelle visétoise. Autre souvenir : l’acharnement des Visétois à défendre leur patrimoine au cours des siècles ou comment les Visétois ont sauvé les cloches de leur collégiale. Autre souvenir : L’Auberge qui fut un monument de la vie visétoise. Il y a 30 ans déjà, après une manifestation mémorable, L’Auberge fermait ses portes. Evocation en photos…

Le Papegaie est disponible en la librairie de la Grand-Place (place Reine Astrid) et à la librairie Rive-Gauche (av. Fr. Roosevelt) à Visé.